En vidéo : CTA, un futur réseau de télescopes gamma

L’Espagne (sur l’île de La Palma) et le Chili (à Paranal) vont accueillir le prochain réseau de télescopes gamma, le Cherenkov Telescope Array (CTA).

Certains astres exotiques (comme les pulsars, les trous noirs, les noyaux actifs de galaxies…), émettent des rayonnements à très haute énergie lors de phénomènes cosmiques violents. Ce sont des sursauts gamma dont l’énergie se mesure en GeV (Giga-électron-Volt).

L’arrivée dans l’atmosphère terrestre de ces rayons gamma produit une cascade de particules dont la lumière bleutée (appelée lumière Tcherenkov) peut être captée et analysée par des dispositifs particuliers, les télescopes à imagerie Tcherenkov atmosphérique.

magic1

Il existe actuellement 3 observatoires d’astronomie gamma au sol : VERITAS (Very Energetic Radiation Imaging Telescope Array System) aux USA, HESS (High Energy Stereoscopic System) en Afrique du Sud et MAGIC (Major Atmospheric Gamma-ray Imaging Cherenkov Telescope) aux Canaries ; ce dernier est constitué de deux télescopes identiques de 17 m de diamètre dont on peut voir un exemplaire sur la photographie ci-dessus.

Ce sont les sites de l’Observatoire du Roque de los Muchachos à La Palma dans les Canaries (Espagne) et celui de l’European Southern Observatory (ESO) à Paranal (Chili) qui vont accueillir les 120 antennes du Cherenkov Telescope Array (CTA). Chacun des deux réseaux comprendra des antennes de 24, 12 et 6 m de diamètre réparties sur une aire de 1 km² aux Canaries et de 3 km² au Chili.

Le lancement du projet CTA a eu lieu le 9 octobre sur l’île de La Palma au Canaries en présence du Japonais Takaaki Kajita, prix Nobel de physique 2015 (à droite sur l’image ci-dessous).

lapalma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *