28 septembre : les Terriens ont admiré l’éclipse de Lune

Retour en images sur l’éclipse de Lune du 28 septembre qui a mobilisé les photographes un peu partout dans le monde.

La Lune de sang du 28 septembre aura connu un grand succès : de très nombreuses images ont circulé sur la Toile après le passage de la plus grosse Pleine Lune de l’année (la Super Lune) dans le cône d’ombre terrestre, un spectacle que l’on pouvait admirer en Europe et en Amérique, ce qui n’avait pas été le cas pour l’éclipse de Lune du 4 avril 2015.

ecl10

ecl5

Continuer la lecture

La planète Mercure tourne plus vite que prévu

L’analyse des données de la sonde Messenger a révélé que Mercure tourne sur elle-même 9 sec plus vite que prévu, peut-être à cause de Jupiter.

La sonde américaine Messenger, initialement conçue pour une mission d’un an autour de Mercure, a finalement passé 4 ans (de mars 2011 jusqu’à sa chute finale en avril 2015) et réalisé plusieurs milliers d’orbites autour de la première planète du Système solaire.

mercure

La surface de Mercure révélée en fausses couleurs par la sonde américaine Messenger

Jusqu’à l’arrivée de Messenger, Mercure était la moins bien connue des planètes, n’ayant reçu la visite que d’une seule sonde, Mariner 10 dans les années 1970. C’est dire comme les observations accumulées par Messenger vont faire évoluer l’image que nous avons de ce corps céleste.

Continuer la lecture

Retour en images sur l’éclipse de Lune du 28 septembre

Curiosité rarissime, l’éclipse de Lune qui s’est produite dans les premières heures de ce lundi 28 septembre avait lieu au cours d’une Super Lune.

Nombreux étaient les astrophotographes qui ne voulaient pas manquer ce double rendez-vous céleste du 28 septembre : ils allaient pouvoir immortaliser la plus grosse Pleine Lune de l’année (on parle alors de Super Lune) tout en photographiant une éclipse de Lune (pour plus de détails je vous invite à découvrir comment photographier une éclipse de Lune). Autant dire que les réveils ont sonné très tôt ce matin, la phase totale de l’éclipse débutant à 4 h 11 (heure française).

Si les astronomes n’ont que quelques minutes pour savourer la beauté d’une éclipse totale de Soleil (puisque l’ombre lunaire balaie très rapidement la surface terrestre), ils ont par contre beaucoup plus de temps pour profiter d’une éclipse de Lune.

DSC_0028

Continuer la lecture

28 septembre : ne manquez pas l’éclipse de Lune

La dernière éclipse de l’année est une éclipse totale de Lune. Un spectacle à savourer en Europe à condition de se lever tôt le lundi 28 septembre.

Le samedi 4 avril dernier se déroulait une éclipse de Lune malheureusement invisible en Europe, contrairement à la belle éclipse partielle de Soleil qui s’était produite 15 jours plus tôt. L’injustice sera réparée ce 28 septembre, date à laquelle la plus grosse Pleine Lune de l’année, la Super Lune, traversera le cône de l’ombre terrestre (le Soleil, la Terre et la Lune étant parfaitement alignés).

eclipse_lune

Pour savourer ce phénomène enfin visible depuis le sol français, il faudra remplir deux conditions : avoir une météo favorable et faire sonner son réveil. Comme on peut le voir sur le schéma ci-dessus, le spectacle commencera véritablement peu après 3 heures du matin (lorsque le disque lunaire pénétrera dans l’ombre de la Terre) pour prendre fin au lever du jour.

Continuer la lecture

L’ESO nous offre la nébuleuse de la Crevette

La constellation du Scorpion héberge Gum 56, une nébuleuse géante située à 6000 années-lumière, dont l’ESO vient de présenter une image très détaillée.

C’est en 1955 à l’âge de 31 ans que Colin Stanley Gum publia une liste de 85 nébuleuses de l’hémisphère sud riches en hydrogène ionisé. Cet astronome australien qui se tua 5 ans plus tard dans un accident de ski laissa son nom à cette liste, connue sous le nom de catalogue Gum.

eso1

Gum 56 (référencée également sous le matricule IC 4628 dans l’Index Catalogue of nebulae) est surnommée la nébuleuse de la Crevette en raison de sa couleur. C’est un immense nuage d’hydrogène dont  la forme et l’éclat rose-rouge font vaguement penser au crustacé aquatique dont nous nous régalons.

Continuer la lecture

La Lune dans les nuages au-dessus du château de Gilly

En Bourgogne, l’histoire de nombreux édifices se confond avec celle des moines et du vin. Exemple aujourd’hui avec le château de Gilly sous la Lune. 

J’aime les châteaux la nuit, sous la Lune ou sous les étoiles. Vous en savez quelque chose si vous suivez régulièrement mes images : château de la Tour, de la Berchère ou du Clos de Vougeot en Bourgogne, château de Picomtal dans les Hautes-Alpes, autant de monuments chargés d’histoire dont les silhouettes de pierres se dressent fièrement sous la voûte céleste.

lune4

Belle demeure bourgeoise, le château de Gilly hébergea jusqu’à la Révolution française les abbés qui avaient la charge de la communauté monastique de Cîteaux (l’abbaye de Cîteaux, fondée en 1098 par Robert de Molesmes, était le berceau de l’Ordre Cistercien).

Ainsi les responsables de la communauté religieuse n’étaient pas loin de leurs vignes, plantées autour du château du Clos de Vougeot qui abritait leurs pressoirs.

Continuer la lecture

Le 23 septembre c’est le jour de l’équinoxe

C’est aujourd’hui que débute l’automne dans l’hémisphère nord. Il s’agit de l’équinoxe, moment où le Soleil traverse le plan équatorial terrestre.  

Le changement de saison n’a rien d’arbitraire ; il est dicté par le mouvement apparent du Soleil. Au cours de l’équinoxe notre étoile coupe l’équateur céleste (qui n’est que la projection sur la voûte céleste de notre équateur terrestre). Le franchissement de l’équateur céleste par le Soleil s’effectue dans le sens nord-sud aujourd’hui et se fera dans le sens sud-nord le 20 mars 2016, date de l’équinoxe de printemps.

soleil3

Désormais le Soleil va traverser le ciel au sud de l’équateur céleste : c’est le début de l’automne dans l’hémisphère nord, du printemps dans l’hémisphère sud. Le Soleil atteindra sa déclinaison la plus basse le 22 décembre prochain : ce sera le solstice qui marquera le début de l’hiver dans l’hémisphère nord.

Continuer la lecture

En vidéo : le survol du pôle sud de la planète Mars

Grâce à une animation vidéo, l’Agence Spatiale Européenne (ESA) nous offre la possibilité de survoler la région d’Atlantis Chaos au sud de la planète Mars. 

Dans la grande famille des sondes qui ont survolé la planète Mars depuis Mariner 4 en 1965, l’orbiteur européen Mars Express tient une place tout à fait honorable. Lancée du cosmodrome de Baïkonour le 2 juin 2003, Mars Express se satellise 6 mois plus tard autour de la Planète rouge.

Plus de 11 années se sont écoulées depuis et la sonde poursuit toujours son travail : cartographie des reliefs, étude de l’évolution des calottes polaires, analyse de l’atmosphère et de son interaction avec le vent solaire.

Continuer la lecture

La galaxie M 96, nouvelle cible du télescope Hubble

La NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) ont publié une nouvelle image de la galaxie Messier 96  réalisée par le télescope spatial Hubble.

Messier 96 est une galaxie spirale située à un peu plus de 35 millions d’années-lumière de la Terre en direction de la constellation du Lion. Elle a une masse et une taille comparables à celles de notre galaxie, la Voie lactée.

En vidéo : les 25 ans du télescope spatial Hubble

On doit la découverte de cette galaxie à l’astronome français Pierre Méchain en 1781 ; Charles Messier l’ajouta dans son célèbre catalogue d’objets astronomiques quatre jours plus tard.

m96_2

Messier 96 ressemble à un tourbillon géant de gaz incandescent parcouru de rides de poussière sombres qui semblent converger en direction du noyau de la galaxie. C’est une galaxie très asymétrique : la poussière et le gaz sont inégalement répartis dans ses bras spiraux et son noyau n’est pas tout à fait au centre. Ses bras sont également asymétriques, ce qui laisse penser que Messier 96 a subi il y a bien longtemps l’influence gravitationnelle d’autres galaxies qui sont passées à proximité.

Continuer la lecture

19 septembre : le coq regarde le croissant de Lune

Quand le croissant de Lune approche de sa plus grande déclinaison vers le sud, on peut le photographier en train de tutoyer le coq d’une girouette.

En ce mois de septembre la Lune atteindra sa plus grande déclinaison (-18,1° sous l’équateur céleste) le 21 à l’occasion du Premier Quartier. C’est la période où notre satellite naturel passe juste au-dessus des édifices visibles au sud d’un point d’observation. Il est donc possible de photographier le jeune croissant au milieu de cheminées, au ras d’un toit ou d’un clocher.

croissant

Lorsqu’on a l’idée de mettre en valeur ce croissant de Lune aux côtés d’une girouette, encore faut-il que cette dernière soit orientée selon un axe est-ouest, de sorte que le gallinacé puisse être vu de profil.

Continuer la lecture

En vidéo : Scintillaris, l’histoire d’un cueilleur d’étoiles

Joaquin Baldwin est l’auteur d’une très jolie vidéo dans laquelle il se met en scène pour se faire un collier d’étoiles qu’il cueille dans la Voie lactée.

Dans le désert de Mojave, en Californie, loin de toute pollution lumineuse, les étoiles sont innombrables et la Voie lactée se contemple avec ravissement.  Pour le photographe Joaquin Baldwin, l’occasion est trop belle pour se priver d’immortaliser la voûte céleste avec son boîtier photographique.

Et comme l’on fait avant lui  Greg Gibbs en Australie, Daniel Lopez aux Canaries, Miguel Claro au Portugal ou encore Babak Amin Tafreshi au pied du Kilimanjaro, Joaquin Baldwin décide de réaliser un time-lapse, un montage vidéo dans lequel ont enchaîne un grand nombre d’images à une cadence élevée pour accélérer un phénomène naturel, en l’occurrence la rotation apparente du ciel étoilé.

Continuer la lecture

Retour sur la discrète éclipse solaire du 13 septembre

Il aura fallu aller jusqu’en Afrique du Sud pour observer une modeste éclipse solaire partielle le dimanche 13 septembre.

Le 20 mars dernier avait lieu une éclipse solaire partielle suivie 15 jours plus tard par une éclipse de Lune : la première était visible en France mais pas la seconde. Cette fois-ci c’est le contraire qui se produit : impossible d’observer depuis l’Hexagone l’éclipse solaire partielle du 13 septembre mais nous nous consolerons avec l’éclipse lunaire du 28 septembre.

eclipse5

Le 13 septembre le photographe Renier Siebrits a pu saisir un Soleil masqué à 30% par la Lune depuis la ville du Cap en Afrique du Sud. Son cliché révèle également la présence de deux taches solaires.

Continuer la lecture

En vidéo : un saisissant coucher de lumière cendrée

L’astrophysicien américain Fred Espenak a filmé le coucher du croissant de Lune accompagné de la lumière cendrée dans la soirée du 19 mai 2015. 

Je vous présente régulièrement sur Cielmania des images de la lumière cendrée, ce magnifique spectacle auquel on peut assister le soir deux ou trois jours après la Nouvelle Lune ou le matin deux ou trois jours avant la Nouvelle Lune.

La lumière cendrée est cette douce clarté, environ 10 000 fois plus faible que la Pleine Lune, qui permet de distinguer le reste du disque lunaire quand le croissant est assez fin pour ne pas trop nous éblouir.

Continuer la lecture

New Horizons dévoile l’incroyable surface de Pluton

Poursuivant son voyage dans le Système solaire, la sonde américaine New Horizons nous transmet les incroyables images de son survol de Pluton.

Alors qu’elle se trouve déjà à plus de 70 millions de km de Pluton et qu’elle se dirige vers la ceinture de Kuiper (où elle pourrait survoler en janvier 2019 l’astéroïde 2014 MU69), la sonde New Horizons nous envoie les images qu’elle a prises le 14 juillet dernier lorsqu’elle est passée à 12 500 km de la planète naine. La NASA a publié le 11 septembre une nouvelle série de clichés.

En vidéo : survolez pour la première fois les plaines et montages gelées de Pluton

Continuer la lecture

La lumière cendrée à l’aube du 11 septembre

La lumière cendrée ou clair de Terre n’est jamais aussi belle que 2 ou 3 jours avant la Nouvelle Lune. Exemple avec la vieille Lune du 11 septembre.

Avez-vous déjà entendu parler de la lumière cendrée ? Cette douce clarté, environ 10 000 fois plus faible que la Pleine Lune, permet de distinguer le reste du disque lunaire juste avant ou après la Nouvelle Lune, quand le croissant est assez fin pour ne pas trop nous éblouir.

Alors que le croissant reçoit directement les rayons solaires, le reste du disque lunaire est très légèrement éclairé par la lumière solaire que la Terre renvoie dans l’espace (les océans et les nuages terrestres jouent un peu un rôle de miroir). Le disque lunaire semble gris clair comme de la cendre, ce qui explique le nom de lumière cendrée.

lune

La seconde semaine de septembre a permis aux observateurs matinaux de suivre avant l’aube la cure d’amincissement du croissant de Lune et l’apparition progressive de la lumière cendrée.

Continuer la lecture

Festival d’aurores boréales depuis quelques nuits

De grandes bouffées de vent solaire ont plongé les régions polaires boréales sous de magnifiques draperies colorées entre le 9 et le 13 septembre.

Le ciel nocturne est une perpétuelle source de spectacles merveilleux ; alors que nous savourions la course céleste entre le croissant de Lune et Vénus la fin de semaine dernière, de multiples aurores boréales comblaient de bonheur les astrophotographes installés sous les hautes latitudes.

aurore

Le 4 septembre l’observatoire spatial solaire SDO enregistrait l’explosion d’un filament magnétique à la surface du Soleil suivie d’une éjection de masse coronale (CME pour coronal mass ejection) en direction de la Terre.

En vidéo : une éruption solaire gracieuse filmée par SDO

Continuer la lecture

Rendez-vous entre la Lune et Vénus le 10 septembre

Le fin croissant de Lune et la brillante Vénus tenaient dans un mouchoir de poche à l’aube du 10 septembre. Plus discrète, la planète Mars les accompagnait. 

Quelle est la recette pour réaliser une belle photographie d’une rencontre céleste ? Choisissez dans les éphémérides la date à laquelle deux astres brillants (typiquement la Lune et Vénus) auront un faible écart apparent, repérez à l’avance un premier plan terrestre qui mettra les astres en valeur… et attendez le jour fatidique en espérant que les nuages ne viendront pas anéantir tous vos espoirs.

lune_venus2

Au terme d’une course céleste entamée le 9 septembre, La Lune et Vénus se trouvaient 24 h plus tard côte à côte (l’écart apparent était d’un peu plus de 2°), à l’aube du jeudi 10 septembre.

Continuer la lecture

Diamond Nights, des arbres sous les étoiles

L’artiste américaine Beth Moon a réalisé Diamond Nights, une étonnante série de photographies mettant en valeur des arbres sous le ciel nocturne en Afrique. 

Beth Moon aime la nature et surtout les arbres : beaucoup la connaissent pour sa série Portraits of Time dans laquelle elle met à l’honneur les baobabs, ces « arbres bouteilles » qu’elle a photographiés pendant plus d’une décennie en Australie et à Madagascar.

beth_moon5

Dans une nouvelle série de photographies intitulée Diamond Nights, Beth Moon a choisi de montrer de nuit les arbres majestueux du pan de Makgadikgadi.

Continuer la lecture

Course céleste entre le croissant de Lune et Vénus

Le 9 septembre avant l’aube le croissant de Lune et la planète Vénus faisaient la course au milieu des étoiles après une nuit particulièrement pure.

Les excellentes conditions météorologiques de ce début du mois de septembre permettent à chacun de profiter des beautés du ciel nocturne. Les plus brillantes des planètes (Vénus et Jupiter) ayant déserté le ciel du soir, il est nécessaire de faire sonner son réveil en fin de nuit pour pouvoir les admirer avant l’aube.

lune_venus1

Pour le moment seule Vénus a retrouvé de bonnes conditions de visibilité, se levant 2 h avant le Soleil. Mars n’est pas très loin mais brille d’un éclat beaucoup plus modeste. Quant à Jupiter elle devrait commencer à redevenir visible au ras de l’horizon est d’ici quelques jours, le temps de s’écarter un peu du Soleil.

Continuer la lecture

Insolite : un drone survole le Very Large Telescope

Le site emblématique du Very Large Telescope, un ensemble de 4 télescopes géants installés au Chili par l’ESO, a été photographié depuis un quadrirotor. 

Installé dans le désert chilien de l’Atacama au sommet du Cerro Paranal depuis plusieurs décennies, l’Observatoire Européen Austral (ESO) est constitué de nombreux instruments astronomiques parmi les plus puissants du monde qui opèrent sous l’un des ciels les plus purs de la planète.

eso

Les 4 télescopes qui composent le VLT sont les plus réputés. Ils sont équipés de miroirs primaires de 8,2 mètres de diamètre. Chacun de ces télescopes peut travailler seul, mais on peut aussi les associer à 4 autres télescopes plus petits (1,8 mètre) et mobiles (ils circulent sur des rails) de façon à former un interféromètre géant, le VLTI, capable d’offrir des vues de l’Univers 25 fois plus précises qu’avec un seul des télescopes.

Continuer la lecture