En vidéo : les multiples variations de la Lune

Je vous propose aujourd’hui de découvrir une compilation de mes plus belles images de la Lune à travers un diaporama intitulé « variations lunaires ».

La Lune a toujours fasciné les hommes ; seul satellite naturel de notre planète, elle éclaire nos nuits, provoque les marées et modifie nos comportements. Son exploration par les humains (souvenez-vous du premier pas de Neil Armstrong en juillet 1969) aura été la plus grande aventure du XXe siècle.

Depuis plus de 30 ans que je pratique la photographie du ciel, j’ai capturé de nombreuses images de la Lune. Notre satellite naturel s’offre à nous sous de multiples visages : du fin croissant accompagné de lumière cendrée à la Pleine Lune, en passant par les éclipses, Séléné nous présente presque chaque nuit un nouvel aspect.

Parfois la Lune n’est pas seule à faire le spectacle : les planètes ou les étoiles brillantes s’invitent à proximité de notre satellite naturel ; c’est d’ailleurs plutôt ce dernier qui va à leur rencontre, son déplacement devant la voûte céleste étant très rapide d’une nuit à l’autre.

Ce sont quelques-unes de ces variations lunaires qui sont rassemblées dans ce montage, sur une musique de Carlos et Miguel intitulée « Marquise ». Vous retrouverez certaines de ces images dans les galeries de photographies consacrées à la lumière cendrée et à la Pleine Lune.

Herbig-Haro 110, un geyser de gaz chaud dans Orion

Nébulosités gazeuses échappées de jeunes étoiles, les objets Herbig-Haro prennent parfois une drôle d’apparence, comme le prouve HH 110.

C’est à la fin des années 1940 que les astronomes George Herbig et Guillermo Haro s’intéressèrent à une série de petites nébulosités qui se trouvaient systématiquement à côté de très jeunes étoiles (âgées de seulement quelques centaines de milliers d’années).

George Herbig et Guillermo Haro avaient été précédés par leur compatriote Sherburne Wesley Burnham qui avait déjà observé à la fin du XIXe siècle une petite nébulosité à proximité d’une jeune étoile dans la constellation du Taureau, T Tauri.

hh110

Herbig et Haro remarquèrent que ces nébuleuses présentaient les mêmes spectres inhabituels et qu’elles étaient invisibles en infrarouge.

Continuer la lecture

La Lune bleue, seconde Pleine Lune du mois de juillet

Le 31 juillet se produira la seconde Pleine Lune du mois (après celle du 2 juillet), un événement connu sous le nom de Lune bleue. Explications.

Lorsqu’un mois contient une seconde Pleine Lune, la tradition américaine veut qu’on la surnomme Blue Moon (une tradition plus ancienne veut que la Lune bleue soit la troisième Pleine Lune d’une saison quand celle-ci en compte quatre).

Mais n’allez surtout pas vous imaginer que la Lune va changer de couleur et sera bleue ! L’image qui illustre cet article a simplement été obtenue en modifiant la balance des couleurs d’un cliché classique de Pleine Lune

lune_bleue

Est-il si rare d’observer une deuxième Pleine Lune dans un même mois ?

Continuer la lecture

Le plus grand radiotélescope du monde sera chinois

La Chine a commencé l’assemblage d’un radiotélescope géant de 500 mètres de diamètre dans les montagnes de la province du Guizhou.

Située dans le sud-ouest de la Chine, la province du Guizhou est une région montagneuse difficile d’accès. C’est dans une cuvette naturelle entourée par trois collines qu’a démarré la construction d’une antenne sphérique de 500 mètres de diamètre, l’équivalent de la surface de 30 terrains de football !

chine1

Surnommé FAST (pour Five hundred meter Aperture Spherical Telescope), ce radiotélescope chinois ressemble beaucoup à celui d’Arecibo sur l’île de Porto Rico, une antenne de 300 mètres de diamètre qui fut construite au début des années 1960.

Continuer la lecture

Les sprites, d’étonnants éclairs dans la haute atmosphère

La haute atmosphère est parfois l’objet de phénomènes lumineux transitoires, les sprites, dont le spectacle rare est offert aux observateurs nocturnes. 

On les appelle sprites, sylphes rouges ou encore farfadets : ce sont des éclairs qui se produisent dans la haute atmosphère, souvent à proximité des orages. Bien que leur existence ait été prédite par le physicien écossais C. T. R. Wilson dans les années 1920, ils ont été photographiés pour la première fois 70 ans plus tard.

sprites

Les sprites apparaissent brièvement sous la forme d’éclairs verticaux rouges. Ils se forment au cours de l’ionisation du diazote présent dans une colonne atmosphérique, à la manière d’un tube fluorescent.

Continuer la lecture

La Lune à l’ouest de Saturne le 25 juillet

Ce weekend est propice au repérage de la planète Saturne ; la Lune est en effet observable à proximité de la planète aux anneaux pendant deux soirées.

Si Jupiter et Vénus sont deux planètes faciles à identifier en raison de leur éclat, il n’en est pas de même pour Saturne. Bien que les images prises depuis 11 ans par la mission Cassini-Huygens soient de toute beauté, vous avez peut-être envie de pointer une petite lunette astronomique en direction de la sixième planète du Système solaire.

saturne_lune

Saturne se trouve actuellement dans la constellation de la Balance et passe à environ 25° de hauteur au-dessus de l’horizon sud en début de nuit. Distante d’un peu moins de 10 unités astronomiques, elle brille à la magnitude 0,4.

Continuer la lecture

Zoom sur la Grande Ourse un soir d’été

L’été est la saison idéale pour partir à la découverte de la célèbre constellation de la Grande Ourse une fois la nuit tombée.

La troisième plus grande constellation du ciel est celle de la Grande Ourse, souvent réduite à ses sept étoiles les plus brillantes dont la forme évoque une casserole : les étoiles du manche sont Alkaïd, Mizar et Alioth, celles du récipient sont Megrez, Phecda, Merak et Dubhe.

ciel7

Pour localiser la constellation de la Grande Ourse, attendez que le ciel soit assez sombre (aux alentours de 23 h temps local) et portez votre regard en direction du nord-ouest.

Continuer la lecture

Le télescope spatial James Webb prend forme

Doté d’un étonnant miroir en béryllium recouvert d’or, le James Webb Space Telescope (JWST) devrait être mis en orbite fin 2018.

Si tout se passe comme prévu, le télescope spatial Hubble aura un successeur en 2018. Depuis 26 ans en effet, les scientifiques de la NASA développent un instrument étonnant qu’ils ont baptisé James Webb Space Telescope (JWST)en hommage à James Edwin Webb, administrateur de la NASA entre 1961 et 1968.

jwst

Le JWST disposera d’un miroir principal de 6,5 mètres de diamètre, trois fois plus large que celui de Hubble.

Continuer la lecture

La grande comète Hale-Bopp a été découverte il y a 20 ans

Elle a été l’une des plus belles comètes du XXe siècle. Zoom sur Hale-Bopp (C/1995 O1), un astre chevelu découvert le 23 juillet 1995.

Dans la nuit du 23 juillet 1995, deux astronomes amateurs américains qui ne se connaissent pas scrutent le ciel avec leur télescope : Alan Hale depuis le Nouveau-Mexique et Thomas Bopp en Arizona. Ils découvrent dans la constellation du Sagittaire une petite tache diffuse qui n’est pas répertoriée dans leurs atlas célestes et en informent le Minor Planet Center. Il s’agit bien d’une nouvelle comète qui va prendre leur nom.

hale-bopp

Il s’avère très rapidement que C/1995 O1 est une grosse comète très active (le télescope spatial Hubble permet d’estimer le diamètre de son noyau à 40 km).

Continuer la lecture

Après Pluton, New Horizons dévoile Nix et Hydre

La sonde New Horizons a transmis des images des satellites Nix et Hydre obtenues lors de son survol de la planète naine Pluton le 14 juillet dernier.

Après l’hallucinant survol des glaces de Pluton par New Horizons, La sonde américaine nous propose de découvrir Nix et Hydre, 2 des 5 satellites (Charon, Hydre, Nix, Styx et Kerbéros) de la planète naine. Nix et Hydre ont été découverts par le télescope spatial Hubble en 2005.

nix_hydra

Nix est une lune gelée en forme de haricot d’environ 42 kilomètres de long et 36 kilomètres de large.

Continuer la lecture

Avez-vous déjà observé le croissant de Vénus ?

À moins de 3 semaines de sa conjonction inférieure, la planète Vénus se présente en croissant, un phénomène comparable aux phases de la Lune. Explications.

Toujours aussi étincelante dans le ciel du soir, la planète Vénus (magnitude -4,5) ne cesse de se rapprocher de la Terre pour passer le 15 août entre nous et le Soleil, ce qu’on appelle la conjonction inférieure (le 15 août les 3 astres ne seront cependant pas exactement alignés et nous n’assisterons pas à un transit de Vénus devant notre étoile comme ce fut le cas le 6 juin 2012).

venus1

Le mouvement relatif de la seconde planète du Système solaire par rapport à la Terre et au Soleil nous permet d’observer des phases sur Vénus, phases que l’astronome Galilée fut le premier à étudier et que vous pouvez suivre avec une petite lunette astronomique.

Continuer la lecture

Le croissant de Lune du 19 juillet posé sur l’horizon

Hier soir le croissant de Lune a enfin refait son apparition en Bourgogne ; il avait été masqué par les nuages depuis la Nouvelle Lune du 16 juillet.

Si depuis la France il n’a pas été possible d’admirer le passage de la comète C/2014 Q1 Panstarrs à proximité de Séléné ce weekend, les photographes ont pu se consoler avec le croissant de Lune qui a peu à peu repris sa place dans le ciel du soir, alors que Jupiter et Vénus plongent inexorablement en direction des feux du Soleil (les deux planètes redeviendront progressivement visibles dans le ciel du matin au cours des prochaines semaines).

croissant2

Hier soir le croissant de Lune âgé d’environ 90 heures était bien visible vers 22 h (temps local) juste sur l’horizon ouest.

Continuer la lecture

C/2014 Q1 Panstarrs, la comète qui a croisé la Lune

L’astrophotographe Yuri Beletsky a réalisé une extraordinaire image du rapprochement apparent entre la comète C/2014 Panstarrs et le fin croissant de Lune.

C/2014 Q1 Panstarrs, une comète découverte il y a un an, est passée à 50 millions de km du Soleil le 6 juillet dernier. Depuis cette date elle est légèrement visible (magnitude 4) après le coucher du Soleil juste au-dessus de l’horizon pour les observateurs situés dans l’hémisphère sud.

Yuri-Beletsky

Le 17 juillet l’astrophotographe Yuri Beletsky a immortalisé cette comète depuis le Chili alors qu’elle semblait se diriger vers la Lune (l’astre chevelu est en réalité beaucoup plus éloigné que notre satellite naturel).

Continuer la lecture

C/2014 Q1 Panstarrs, une comète pour l’hémisphère sud

Les astrophotographes installés dans l’hémisphère sud ont actuellement la possibilité de suivre une nouvelle comète, C/2014 Q1 Panstarrs.

La comète C/2014 Q1 Panstarrs a été découverte il y a presque un an par le réseau de surveillance d’astéroïdes Pan-Starrs installé à Hawaii.  Après son passage au périhélie le 6 juillet à moins de 50 millions de km du Soleil, la comète (dont on estime la magnitude à 4) est observable dans les lueurs du crépuscule.

comet

Elle passe ce weekend à proximité du couple planétaire Vénus-Jupiter auquel se joint un jeune croissant de Lune.

Continuer la lecture

En vidéo : 11 ans sur Mars pour le rover Opportunity

La NASA a présenté une vidéo de 8 minutes retraçant les aventures du rover Opportunity depuis son arrivée sur la planète Mars le 25 janvier 2004.

Après Spirit (définitivement muet depuis le 22 mars 2010, un peu plus de 10 mois après s’être enlisé), Opportunity est la seconde astromobile du programme américain Mars Exploration Rover.

Opportunity est un rover géologue de 185 kg disposant de 200 W d’énergie fournie par 1,3 m² de panneaux solaires.

Initialement la mission d’Opportunity sur la Planète rouge était prévue pour durer 3 mois.

Continuer la lecture

Le Soleil est à sa plus grande distance de la Terre

Bien que la chaleur estivale puisse nous faire croire le contraire, c’est bien début juillet que la distance entre la Terre et le Soleil est la plus grande. 

La Terre, comme toutes les planètes, circule autour du Soleil sur une orbite elliptique : en 2015 la distance entre ces deux astres était la plus petite (périhélie) le 4 janvier (un peu plus de 147 millions de km) et la plus grande (aphélie) le 6 juillet (un peu plus de 152 millions de km).

aphélie

Cette différence de 5 millions de km est perceptible quand on compare deux images du Soleil prises à ces deux dates extrêmes, comparaison qui n’est possible qu’en utilisant la même focale pour les deux prises de vues.

Continuer la lecture

Pleine Lune le 2 juillet derrière le temple de Poséidon

Le photographe grec Elias Chasiotis a immortalisé le lever de la première Pleine Lune du mois de juillet (la seconde aura lieu le 31) depuis le cap Sounion. 

C’est à 45 kilomètres au sud d’Athènes, la capitale de la Grèce, que le cap Sounion (où Ulysse fit une halte en revenant de Sparte avec Hélène) plonge dans la mer. Cette mer porte le nom du roi Egée qui s’y jeta de désespoir, croyant que son fils avait été tué par le Minotaure.

lune_chasiotis

Le cap Sounion est surmonté par un très beau temple en marbre qui fut construit vers 440 avant J.-C. en l’honneur de Poséidon, dieu des mers et des océans.

Continuer la lecture

En vidéo : le ciel nocturne de Mount Buffalo

Mount Buffalo, un plateau rocheux au sud-est de l’Australie, est un balcon idéal pour admirer le ciel étoilé de l’hémisphère sud.

Moins spectaculaires que les Alpes françaises, les Alpes australiennes (qui ne dépassent pas 2228 mètres d’altitude) forment une chaîne montagneuse au nord-ouest de Melbourne, la seconde ville du pays après Sydney. Mount Buffalo (1723 mètres) est célèbre pour son sommet sur lequel de facétieux géants ont abandonné d’énormes blocs de granite.

Avec une latitude de 36° sud, Mount Buffalo est un excellent poste d’observation des constellations australes et des objets célestes typiques de l’hémisphère sud comme les Nuages de Magellan.

Continuer la lecture

La sonde New Horizons survolera Pluton le 14 juillet

Au terme d’un voyage de 9 ans, la sonde américaine New Horizons survolera la planète naine Pluton le 14 juillet à une distance de 12500 km. 

Lancée le 19 janvier 2006, New Horizons est une sonde de moins de 500 kg alimentée en énergie par 11 kg de plutonium (son voyage l’emmène trop loin du Soleil pour pouvoir utiliser des panneaux photovoltaïques).

Elle dispose de 8 instruments scientifiques dont un spectromètre qui vient de confirmer la présence de méthane sur Pluton sous forme de glace (la température de surface avoisine les -223°C).

pluton

La sonde est également  dotée d’un imageur haute résolution LORRI (LOng Range Reconnaissance Imager) qui nous dévoile peu à peu Pluton (un astre découvert en 1930 par l’astronome américain Clyde Tombaugh) ainsi que ses cinq satellites : Charon, Hydre, Nix, Kerbéros et Styx.

Continuer la lecture

Sharpless 308, une bulle cosmique géante

La constellation du Grand Chien cache une étonnante nébuleuse, Sharpless 308, qui ressemble à une énorme bulle de savon.

En 1867 les astronomes français Charles Wolf et Georges Rayet, qui travaillaient à l’Observatoire de Paris, découvrirent une nouvelle catégorie d’étoiles, des astres chauds et massifs qui éjectent beaucoup de matière emportée par un puissant vent stellaire.

Sharpless_308

Chez certaines étoiles de Wolf-Rayet le vent stellaire est un milliard de fois plus énergétique que le vent solaire à l’origine de nos aurores boréales.

Continuer la lecture