Vénus croise l’amas d’étoiles Messier 35

Vénus, incroyable diamant céleste dont la magnitude de -4 la rend incontournable dans le ciel du soir, poursuit sa progression le long de l’écliptique jusqu’au 6 juin, date de l’élongation maximale de la planète par rapport au Soleil.

venus_messier35c

La seconde planète du Système solaire passe ainsi à proximité (apparente) de différents astres depuis le début de l’année.

Il y a eu le rapprochement Vénus-Mercure en janvier, celui entre Vénus et Mars en février et celui entre Vénus et les Pléiades en avril. C’est maintenant au tour de Messier 35 de voisiner avec celle qu’on appelle aussi improprement « étoile du berger ».

Le 35e objet du catalogue Messier est un amas ouvert situé dans la constellation des Gémeaux.  Sans doute découvert en 1745 par l’astronome et mathématicien suisse Philippe Loys de Chéseaux, il a été catalogué par Charles Messier en 1764.

L’amas compte plusieurs centaines d’étoiles sur une surface apparente équivalente à celle de la Pleine Lune. Il peut être repéré sans instrument astronomique sous un ciel exempt de pollution lumineuse, puisque sa magnitude est de 5,3. Une lunette astronomique permettra de dénombrer les étoiles les plus brillantes de l’amas.

L’image ci-dessus a été réalisée dans la soirée du 6 mai avec un objectif de 50 mm ouvert à 2,8 monté sur un boîtier Nikon D3200. Pose de 5 sec à 1600 iso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *