Le télescope de Dobson

Les astronomes amateurs doivent une fière chandelle à John Dobson (1915-2014). Jusqu’au début des années 1970 les amoureux des étoiles disposaient d’un choix restreint et coûteux en matière de télescopes du commerce, les prix devenant exorbitants si l’on visait un diamètre de miroir un peu conséquent (les lunettes astronomiques étant encore plus coûteuses).

dobson

C’est alors que l’astronome amateur américain John Dobson proposa des télescopes de grand diamètre à des prix imbattables.

Continuer la lecture

La Lune, Vénus et Jupiter

C’était ce matin la dernière occasion d’admirer Vénus et Jupiter en compagnie d’un fin croissant de Lune puisque la Nouvelle Lune aura lieu demain.

ciel5

Nous avons de haut en bas au-dessus de Nuits-Saint-Georges (ville de Côte-d’Or) : Jupiter, cinquième planète du Système solaire (magnitude -1,8), puis Vénus (magnitude -3,9) qui plonge lentement en direction du Soleil (elle sera en conjonction avec notre étoile le 25 octobre puis redeviendra ensuite visible le soir). Enfin, juste au-dessus des sapins, le fin croissant de Lune 34 heures avant la Nouvelle Lune.

Cette image a été réalisée avec un boîtier Nikon D3200 et un objectif 18-105 mm. Pose d’1 sec avec une sensibilité de 400 iso.

Andromède et Pégase

Les constellations d’Andromède et Pégase se lèvent en seconde partie de nuit à cette époque de l’année, à l’est de la Voie lactée.

galax

Pégase, la septième constellation du ciel par la taille, est assez facile à identifier grâce à la forme caractéristique du grand carré de Pégase et s’étend un peu au-delà d’Enif.

Continuer la lecture

La Lune dans les Gémeaux

C’est au milieu des étoiles de la constellation des Gémeaux que Séléné se trouvait en fin de nuit. 4 jours avant la Nouvelle Lune la lumière cendrée est éclaboussée par l’éclat d’un gros croissant.

cendr3

Image réalisée avec un boîtier Nikkon D 3200 et une focale de 105 mm, ouverture de 7,3. Pose de 3 sec à 3200 iso.

Les Pléiades et la Lune

Cette nuit l’éclat du Dernier Quartier lunaire est venu éclabousser l’amas d’étoiles des Pléiades, Messier 45 (dans la constellation du Taureau).

ciel3

Bien entendu ce rapprochement n’est qu’apparent comme vous allez vous en rendre compte en utilisant la vitesse de la lumière pour mesurer les distances entre nous et ces astres : la lumière met un peu plus d’une seconde pour nous parvenir de la Lune et environ 350 ans quand elle s’échappe des étoiles de M 45 !

Continuer la lecture

Vénus et Jupiter à l’aube

Après la Super Lune du 10 août et les Perséides le 12, voici le troisième événement astronomique de ce mois d’août. Les deux planètes les plus brillantes du Système solaire ont en effet décidé de se croiser le long de l’écliptique.

plan1

Tandis que Vénus (magnitude -3,9) plonge lentement en direction du Soleil, Jupiter (magnitude -1,8) s’en éloigne.

Continuer la lecture

Perséides 2014

On s’en doutait un peu : le cru 2014 de l’essaim d’étoiles filantes des Perséides ne restera pas dans les mémoires. La présence de la Lune (avec une Super Lune le 10 août) n’aura guère permis de profiter des poussières abandonnées par la comète Swift-Tuttle qui viennent se consumer dans l’atmosphère terrestre entre le 17 juillet et le 24 août (avec un maximum autour du 12 août).

Si on ajoute des conditions météorologiques souvent désastreuses, on imagine aisément que les nuits dégagées  et sans éclairage lunaire n’ont pas été très nombreuses.

pers3

Les amateurs d’étoiles filantes devront patienter jusqu’au mois de décembre pour profiter d’un autre essaim très actif : celui des Géminides du 7 au 17, le maximum le 14 décembre tombant avec le Dernier Quartier de Lune. D’excellentes conditions, donc, si la météo le veut bien !

L’image ci-dessus a été réalisée le 5 août vers 2 h 15 avec un boîtier Nikon D 3200 et un objectif Nikkor fisheye de 10,5 mm de focale ouvert à 2,8. Pose de 30 secondes à 3200 iso. Outre le radiant (d’où semblent s’échapper les étoiles filantes) on peut également voir la galaxie d’Andromède (Messier 31) et l’amas d’étoiles des Pléiades (Messier 45).

La Super Lune en images

Le dimanche 10 août en soirée se produisait la plus grosse Pleine Lune de l’année 2014, Séléné se trouvant à 356 922 km de la Terre, sa distance pouvant varier de 356 410 (périgée) à 406 740 km (apogée). Ce soir-là le diamètre lunaire apparent était de 33,5 minutes d’arc.

Voici quelques images réalisées au bridge Finepix HS20 malgré une météo très capricieuse pendant les quelques jours où le diamètre lunaire apparent a dépassé 33 minutes d’arc.

lune4

Lever de Lune gibbeuse le 7 août en soirée.

lune5

Lever de Lune gibbeuse le 8 août en soirée.

lune6

Coucher de la Super Lune le 11 août à l’aube (image fortement recadrée, ce qui explique la différence de taille apparente de la Lune par rapport aux autres photographies).

lune7

La Super Lune dans les nuages à l’aube du 12 août.

Rendez-vous est pris avec la prochaine Super Lune qui aura lieu le lundi 28 septembre 2015 : la distance qui nous séparera alors de la Pleine Lune sera de 356 876 km.

Admirez la Super Lune du 10 août

Dimanche 10 août en soirée vous pourrez assister au lever de la plus grosse Pleine Lune de l’année 2014. Lorsque notre satellite naturel se montrera aux alentours de 20 h 50 heure locale à Paris (plus tôt si vous êtes à l’est de la capitale, plus tard si vous êtes à l’ouest), il sera au périgée, à seulement 356 922 kilomètres de nous (la plus courte distance Terre-Lune possible étant de 356 410 km).

plune4

C’est un globe lunaire de plus de 33,5 minutes d’arc de diamètre sans doute rougi par les brumes de chaleur qui se hissera sur l’horizon. Pour en profiter (en espérant que le ciel soit dégagé), je vous invite à vous poster un peu avant sur un relief de façon à disposer d’un horizon dégagé en direction de l’est.

Continuer la lecture

Le triangle d’été

L’été est l’occasion de découvrir la Voie lactée, cette bande laiteuse qui traverse le ciel du nord au sud et qui représente notre Galaxie vue par la tranche, le Système solaire étant situé à la périphérie de ce disque d’étoiles. Trois étoiles brillantes observables au zénith en début de nuit forment le triangle d’été.

triangle3

Deneb est la plus brillante étoile de la constellation du Cygne (magnitude 1,25). C’est une supergéante blanche de 110 rayons solaires, l’une des plus grosses étoiles connues. On estime sa distance à 1500 années-lumière.

Continuer la lecture

L’ISS en août

Il est possible d’admirer actuellement de nombreux passages de l’ISS (International Space Station). Pour cela je vous invite à consulter l’excellent site Heavens-Above sur lequel il suffit d’indiquer vos coordonnées géographiques pour découvrir les heures de passage et la trajectoire de l’ISS et de nombreux satellites artificiels au-dessus de votre tête.

iss3

Ci-dessus le passage du 4 août en soirée, ci-dessous le passage du 5 août. Les images ont été réalisées avec un boîtier Nikon D 3200 et un objectif Nikkor fisheye de 10,5 mm de focale ouvert à 2,8. Poses supérieures à 1 min à 800 iso.

iss1

La Voie lactée et le château

Dans la mythologie grecque, cette bande laiteuse était le lait échappé du sein de la déesse Héra, femme de Zeus. Egyptiens, Chinois et Japonais y voyaient une rivière céleste, alors que les Mayas considéraient que c’était la voie que suivaient les âmes des morts pour se rendre dans l’au-delà.

chat1

Les Arabes et les Perses furent sans doute les premiers à imaginer la Voie lactée composée d’étoiles, ce que confirmera l’astronome italien Galilée en l’observant avec sa lunette en 1610.

Continuer la lecture

Coucher de Soleil taché

Ce coucher de Soleil en 4 temps a été réalisé hier soir à l’aide d’un filtre de densité (ND 400) placé à l’avant d’un boîtier Finepix HS 20, le zoom étant à son maximum (720 mm de focale).

sol5

On peut remarquer la présence de plusieurs belles taches : il s’agit des groupes AR 2130 à 2134 (AR pour Active Region, les numéros étant attribués par ordre d’apparition des taches par la NOAA, National Oceanic and Atmospheric Administration). 

Avant de se coucher notre étoile est passée derrière une antenne-relais.

En images : la planète Vénus

Quel est donc ce point étincelant dans le ciel du soir ou du matin, qui parfois accompagne le croissant de Lune ? Il s’agit de Vénus, la seconde planète en partant du Soleil, dont la surface recouverte de nuages renvoie si efficacement la lumière, au point que l’éclat de Vénus peut atteindre la magnitude -4,6.

Malgré ses ressemblances avec la Terre (même diamètre et présence d’une atmosphère nuageuse), Vénus est une planète peu accueillante : trop près du Soleil, elle connaît des températures très élevées. Au sol les pressions infernales et les pluies acides viennent rapidement à bout des rares sondes qui s’y sont posées.

Pour le photographe du ciel, Vénus est une source d’inspiration à l’aube ou au crépuscule, comme vous pourrez le découvrir dans cette collection d’images.

Taches solaires du 1er août

Hier soir on pouvait encore admirer à l’aide d’un filtre quelques belles taches sur le Soleil couchant.

sol

Ces zones sombres sont le résultat d’anomalies magnétiques, plus nombreuses en cette période de maximum d’activité solaire. Mes images solaires précédentes réalisées le 2 juillet et le 8 juillet montraient une activité encore plus spectaculaire.

Le ciel en août

Une énorme Pleine Lune, de belles étoiles filantes et un rapprochement planétaire très serré sont quelques-uns des spectacles que le ciel va nous offrir au cours de ce mois d’août où nombreux sont ceux qui seront en vacances.

aout1

Le 10 août aura lieu la plus grosse Pleine Lune de l’année. En début de soirée notre satellite naturel sera à 356 000 km de la Terre, sa plus courte distance de l’année (on parle de périgée) avec à son lever (vers 20 h 30 heure locale) un diamètre apparent supérieur à 33,5 minutes d’arc. Il ne faudra pas manquer ce spectacle d’autant plus que la chaude atmosphère de l’été donnera sans doute à Séléné une belle couleur orange.

aout2

Le 13 août marque le pic d’activité de l’essaim d’étoiles filantes des Perséides. La Terre croise chaque année du 17 juillet au 24 août cet essaim de poussières abandonnées par la comète Swift-Tuttle. Comme le maximum d’activité se produira cette année en même temps que la Pleine Lune, il sera préférable d’observer l’activité météoritique avant le 8 août et après le 15 pour disposer d’un ciel assez sombre.

aout3

Le 18 août à l’aube les planètes Vénus et Jupiter se frôleront juste au-dessus de l’horizon est-nord-est. 12 minutes d’arc seulement les sépareront, le point d’orgue d’une danse planétaire qui permettra de suivre à partir du 12 août et pour une dizaine de jours le rapprochement apparent puis l’éloignement des deux planètes les plus brillantes du Système solaire.

aout4

On termine le mois en beauté : le 31 août en soirée Saturne sera collée à un gros croissant de Lune. Les observateurs placés en Amérique pourront même assister à une occultation de la planète aux anneaux par Séléné.