Archives pour l'étiquette séisme

Conférence en Vendée

L’Association Vendéenne de Géologie (A.V.G.) m’invite à prononcer une conférence vendredi 24 février 2017 à La Roche-sur-Yon (85000).

Cela se passe à 20h30, au Centre Beautour, sur le thème « Volcans, séismes et tsunamis: la Terre en colère », qui reprend le titre de mon livre paru en 2015 aux Éditions Orphie.

L’entrée est libre (réservation conseillée au 02 51 24 32 40).

Conférence par le volcanologue Jacques-Marie Bardintzeff.

Continuer la lecture

Analyses d’ouvrages

Mes deux derniers livres ont fait l’objet récemment de plusieurs analyses :

Bardintzeff.A_2015.12.BBI.Orphie

Boulogne-Billancourt Information, n° 441, décembre 2015, p. 51, « Plumes boulonnaises – Tout savoir sur les volcans du monde, séismes et tsunamis – De Jacques-Marie Bardintzeff » (Orphie).

Bardintzeff.A_2015.11.13.Semeur

Le Semeur hebdo, n° 3640, 13 novembre 2015, p. 18, « Rentrée littéraire auvergnate – À la découverte des volcans d’Auvergne – Jacques-Marie Bardintzeff est volcanologue et professeur d’université. Il a visité la plupart des régions volcaniques du monde », recueilli par Ludivine Bourduge.

Continuer la lecture

Tout savoir sur les volcans du monde, séismes et tsunamis

Vient de paraître :

par Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue
« Tout savoir sur les volcans du monde, séismes et tsunamis »

Editions Orphie, 160 pages en couleur, 16 x 24 cm, 18 euros

Bardintzeff.Couv.Orphie.jpg.low

Volcans, séismes, tsunamis ont depuis les origines suscité la curiosité mais aussi la crainte des hommes. La peur qu’ils inspirent, leurs manifestations aussi soudaines que dévastatrices, la beauté des laves en fusion leur confèrent un mystère qui aiguise les passions. Comment naissent, vivent et meurent les volcans ? Où sont-ils situés et à quoi ressemblent-ils ? Comment prévenir leurs colères et mettre à profit leurs richesses ? Peut-on limiter les conséquences terribles des séismes et des tsunamis et quels moyens de protection doit-on mettre en œuvre pour s’en prémunir ? Quelles sont, en France (métropole et Outre-mer) et ailleurs, les régions à risques ? Autant d’énigmes que ce voyage à travers les différentes régions du monde et jusqu’au centre de la Terre, tente d’élucider.

Continuer la lecture

Séisme ressenti dans le Pas-de-Calais

Un séisme a été ressenti ce matin (3h 55) dans le Pas-de-Calais et ses environs.

Il s’agit d’un séisme relativement modeste (magnitude de 4,4) dont l’épicentre se situe en Angleterre, à une vingtaine de kilomètres au Nord-Nord-Est de Douvres, et l’hypocentre à 13 kilomètres de profondeur. Mais les dormeurs français ont été réveillés…

interviewé pour le journal de 12h45 de M6
revoir le reportage :

Journal du 22/5/2015, 12h45, M6

Continuer la lecture

Séismes meurtriers au Népal

Un important séisme (magnitude 7,8 à 7,9 sur l’échelle ouverte de Richter) a frappé le Népal le 25 avril dernier. L’épicentre se situait à 77 km au nord-ouest de Katmandou. De nombreuses répliques ont suivi. Les bilans humains actuels, dramatiques, font état de plus de 8 000 morts (dont 10 français) et plus de 16 000 blessés.

J’étais interviewé sur ce sujet, en qualité de géologue, ce matin 13 mai, dans les matinales de Thomas Sotto sur Europe 1 (« E1 vous répond »).

Pour réécouter l’émission :

http://www.europe1.fr/emissions/europe-1-vous-repond/beaucoup-denergie-delivree-dun-coup-940914

Continuer la lecture

Risque de tsunami en France métropolitaine

L’alerte (levée ensuite) au tsunami en Corse, suite à un séisme en Crète, repose le problème du risque de tsunami en France métropolitaine

En Méditerranée, ce risque existe. Des événements de ce type ont déjà eu lieu sur la Côte d’Azur :

– le 20 juillet 1564, suite au séisme (intensité X) de Saint-Martin-Vésubie ;

– le 23 février 1887, suite à un séisme (intensité IX) en mer Ligure. On estime la hauteur des vagues à près de 2 mètres vers Menton ;

– le 16 octobre 1979, suite à un glissement de terrain au niveau de l’aéroport de Nice.

Deux scénarios peuvent être envisagés (parmi d’autres) :

Continuer la lecture

Il y a 10 ans, la catastrophe du tsunami dans l’océan Indien

Le 26 décembre 2004, un séisme majeur (magnitude 9,2), secoue les fonds sous-marins, à 180 km au large de Sumatra en Indonésie. Une faille se déplace latéralement de 10-15 m sur une longueur de 1300 km.
Ce tremblement de terre déclenche un gigantesque tsunami.
Des vagues atteignent Sumatra (région de Banda Aceh) en 15 mn, où elles mesurent 10 m de haut, localement 35 m ; elles pénètrent de 3 km dans le pays.
Puis, elles se propagent dans l’ensemble de l’océan Indien : la Thaïlande atteint en 1 h, la Birmanie, le Sri Lanka, l’Inde en 2 h, les côtes des Somalies en Afrique (à 4600 km) en 6 h.
15 pays sont touchés.
On déplore au moins 220 000 victimes.

Le point 10 après, sur Europe1 :
www.europe1.fr/mediacenter/emissions/europe-1-vous-repond/videos/10-ans-apres-qu-a-t-on-retenu-du-tsunami-2327999

Séismes en France métropolitaine

Séismes en France métropolitaine

Extrait de mon livre

« Le grand livre des volcans du monde, séismes et tsunamis », Editions Orphie

En France métropolitaine, il y a eu et il y aura encore des séismes d’intensité moyenne. Le dernier séisme meurtrier sur le territoire français, a eu lieu en Provence, à Lambesc, le 11 juin 1909. Sa magnitude est estimée à 6,4 pour une intensité de IX-X. Il a fait quarante-six victimes et détruit plusieurs villages dont Lambesc, Rognes, Saint-Cannat, Venelles ; de gros dégâts sont notés à Salon-de-Provence, Vernègues, etc. Le même séisme ferait aujourd’hui près de 1 000 morts car la région est plus peuplée. Le 13 août 1967, à Arette dans les Pyrénées-Atlantiques, après un séisme de magnitude 5,3 (intensité VIII-IX), de nombreuses maisons ont été lézardées dont certaines irréparables, le clocher de l’église très endommagé a du être abattu ; on a déploré 1 victime dans le village, la dernière à ce jour en France à la suite d’un séisme.

Plusieurs régions de France sont concernées par les séismes : Provence-Côte d’Azur, Alpes, Pyrénées, vallées du Rhône et du Rhin. Une carte des risques sismiques en France a été dressée. Des précautions doivent être prises, plus particulièrement lors de la construction de barrages ou de centrales nucléaires, dans la vallée du Rhône par exemple.

Récemment, deux séismes se sont produits en France métropolitaine :

Continuer la lecture

Crises sismiques à El Hierro dans l’archipel des Canaries

L’archipel des Canaries (Extrait de « L’ABCdaire des Volcans ». J.M. Bardintzeff, Flammarion, Paris, 2001, 120 p.)

L’archipel des Canaries fait partie de l’Espagne mais se situe dans l’océan Atlantique au large de l’Afrique, à la latitude du sud marocain. Il s’étale sur 500 km et comprend sept îles principales, d’Ouest en Est, El Hierro, La Palma, La Gomera, Tenerife, Gran Canaria, Fuerteventura, Lanzarote, toutes d’origine volcanique.

Le volcan Teide point culminant (3718 m) se situe dans l’île de Tenerife. La neige saupoudre parfois son sommet, d’où son nom signifiant « montagne enneigée ». Il y a 150 000 ans, une phase explosive majeure a été suivie de l’effondrement d’une vaste caldeira de 15 km de diamètre « Las Canadas », dans laquelle se dresse le cône actuel.

À Lanzarote, 300 petits cônes forment « Las Montagnas del fuego » dans le parc national de Timanfaya. Entre 1730 et 1736 puis en 1824, des éruptions laviques importantes ont stérilisé l’île. La chaleur du sous-sol est encore telle, que la paille s’y enflamme spontanément. Dans un petit restaurant, la viande est cuite à la chaleur volcanique ! Dans la partie plus ancienne de l’île, de nombreux tunnels naturels, de plusieurs kilomètres de longs (« Cuevas de Los Verdes », « Jameos del Agua ») résultent de l’écoulement souterrain de la lave, qui a ensuite abandonné son conduit.

Dans l’île de La Palma, des éruptions se sont succédé au cours des derniers siècles : le volcan San Antonio en 1677-1678, le San Nicolas en 1949, puis le Teneguia en 1971, éruption aérienne la plus récente de l’archipel.

Ces îles isolées renferment des espèces « endémiques » spécifiques, sortes de « fossiles vivants ». Le dragonnier, arbre étonnant, peut vivre plusieurs millénaires. Munidopsis polymorpha, un petit crustacé des eaux souterraines de Lanzarote, est devenu albinos en vivant continuellement dans l’obscurité !

NASA.Canary.untitled

L’Archipel des Canaries vu de l’espace (© NASA).

Bardintzeff.CA 96.2.14 Roques de Garcia

Le Teide culmine à 3718 mètres dans l’île de Tenerife dans l’archipel des Canaries. À Roque de Garcia, ces étranges rochers sont des dykes, anciens filons d’alimentation en lave du volcan (© J.M. Bardintzeff).

Bardintzeff.CA 96.4.04 la_Palma_Taburiente_JM

J.M. Bardintzeff observe des dépôts volcaniques au bord de la caldeira de Taburiente, dans l’île de La Palma, aux Canaries (© J.M. Bardintzeff).

Bardintzeff.CA 96.6.28 Masdache

La chaîne volcanique de Timanfaya, dans l’île de Lanzarote, découvre un superbe cône à Masdache, près de La Geria (© J.M. Bardintzeff).

Activité sismique et volcanique à El Hierro

L’île d’El Hierro, la plus occidentale des Canaries, est le siège d’une activité tellurique depuis plus de deux ans.

Celle-ci commence le 19 juillet 2011 puis s’accroît. Ainsi, 454 séismes sont enregistrés pour la seule journée du 21 août 2011. Mais la majeure partie des secousses restent de faible magnitude (1 à 2) et localisées entre 9 et 12 km de profondeur. 9428 événements sismiques sont déjà enregistrés le 5 octobre à 7h30.

Une éruption sous-marine débute le 10 octobre 2011 à 5h15 du matin, au sud-ouest de l’île (à 7 km au large de la côte de La Restinga, à environ 1000 m de profondeur). Puis d’autres zones éruptives apparaissent, plus près de la côte et donc moins profondes.

Le 15 octobre, il s’agit d’une fissure située à 2,4 km de la côte et à une profondeur de seulement 150 m ! Des taches, des bulles (un « jacuzzi » !) et même des pierres fumantes sont visibles à la surface de la mer. Les plus forts séismes dépassent la magnitude 4 (4.4), provoquant des éboulements sur l’île.

L’éruption se poursuit jusque vers la mi-mars 2012. Le cône volcanique sous-marin n’est plus qu’à 86 m de profondeur !

Depuis, des crises sismiques de quelques jours chacune se succèdent tous les quelques mois (juin 2012, août 2012, septembre 2012, janvier 2013, mars 2013).

La dernière crise sismique est toute récente puisque le 23 décembre 2013, 102 séismes d’une magnitude supérieure à 1.5 sont enregistrés, le plus fort atteignant 3.1. Le 27 décembre, un séisme de 5.1 (intensité V) se produit à 15 km à l’ouest de l’île. Puis cela semble se calmer puisque l’on note seulement 1 séisme par jour du 1 au 3 janvier 2014.

À suivre !

Source IGN, Site web www.ign.es/ign/resources/volcanologia/HIERRO.html

NASA.2011.11.02

L’île de El Hierro (partie sud) vue de l’espace le 2 novembre 2011 lors de l’éruption sous-marine : une tache est visible dans la mer (© NASA).