Archives pour l'étiquette Marne

Calcaire, vignes et orchidées

Le lendemain de ma conférence du vendredi 13 mai sur le campus de l’Université de Bordeaux (voir mon blog du 7 mai), j’ai été gentiment invité à une excursion géologique organisée par l’association C.A.P. Terre (Comité Aquitain de la Planète Terre, Mireille Verna présidente). Le thème en était « Vin, terroir et orchidées du Fronsadais », encadré par les commissaires Jean-Pierre Tastet et Denis Vaslet. Ceci se passait donc dans la région de Fronsac au Nord-Est de Bordeaux tout près de Libourne et de la vallée de la Dordogne.

Le premier arrêt consistait à « escalader » le Tertre de Thouil, butte témoin culminant à 82 mètres, et d’y observer la pelouse à orchidées (Ophrys abeille, Ophrys mouche, Ophrys scolopax, Orchis pourpre, Orchis pyramidal) sur calcaire à astéries et marne rupéliens.

Le Rupélien est un étage de la période Oligocène, anciennement appelé Stampien, durant lequel se sont également déposés les sables de Fontainebleau (voir mon blog du 30 avril) dans le Bassin Parisien.

Orchis pyramidal sur marnes rupéliennes sur le Tertre de Thouil (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

Chaînes subalpines

Les chaînes subalpines (du nord au sud : Bornes, Bauges, Chartreuse, Vercors, Diois, Baronnies), situées dans les Alpes externes (zone dauphinoise, voir mon blog du 20 décembre 2016) sont essentiellement constituées de roches sédimentaires (calcaires, marnes) plissées.

bardintzeff-2013-08-26-sam_5972-sPanorama sur les chaînes subalpines, depuis la Bastille au-dessus de Grenoble. Au centre, le synclinal perché „casque“ du Néron (1298 m) en Chartreuse, à gauche le Vercors. Au milieu la vallée („cluse“) de l’Isère appelée Grésivaudan et son confluent avec son affluent le Drac (au fond). Les villes de Saint-Martin-le-Vinoux (premier plan) puis de Saint-Égrève (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

La source de la Marne

À l’issue de ma conférence à Langres, Emmanuel Walliang, collègue professeur des Sciences de la Vie et de la Terre, me propose gentiment de me conduire jusqu’à la source de la Marne, non loin d’ici, sur la commune de Balesmes-sur-Marne : c’est ma récompense géologique ! Il est 19 heures. Commence alors une course contre-la-montre face au jour qui décline.

En cette saison, seul un filet d’eau, sort du petit monument bâti sur place. Mais il entame un parcours de 514 kilomètres jusqu’à se jeter dans la Seine un peu en amont de Paris, puis dans la Manche.

bardintzeff-sam_8300-source_marne-sLa source de la Marne (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture